Abbatiale romane Sainte-Foy de Conques

 

L'abbatiale romane Sainte-Foy de Conques (XI-XIIe siècle) est un chef-d'oeuvre de l'art roman de la France méridionale et fait l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis 1840. Elle est inscrite, depuis 1998, au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

C'est l'intervention de Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments historiques qui permit d'entreprendre, à partir de 1837, la restauration de l'abbatiale. L'église abbatiale Sainte-Foy, construite entre les XIe et XIIe siècles, aux dimensions généreuses, est conçue pour contenir des centaines de fidèles, un véritable vaisseau de pierre.

Une fois franchi les portes, le visiteur perçoit l'élancement audacieux de l'édifice, puis il découvre qu'elle s'exprime dans les formes les plus simples possibles : le plein cintre pour les arcs, des verticales pour les supports, pour en atténuer la rigueur et la sévérité en dehors des chapiteaux.

Au portail occidental de l'abbatiale, une profonde voussure en plein cintre abrite le tympan du Jugement dernier, l'une des oeuvres majeures de la sculpture romane de la première moitié du XIIe siècle. Un joyau mis en lumière tous les soirs de mai à octobre par une Polychromie revisitée lors des Nocturnes de Conques.

A l'intérieur, les chapiteaux romans au nombre de 250 se répartissent pour l'essentiel au niveau des retombées des grandes arcades du déambulatoire, du transept et de la nef, soit à l'étage des tribunes, soit à la naissance des voûtes, sous les arcs doubleaux. Des visites guidées permettent de s'en approcher au plus près en journée ou lors des Nocturnes, en saison, lors des concerts d'orgue.

L'abbatiale est aussi une architecture au service de la lumière. Cette lumière, Pierre Soulages a désiré la moduler avec une création de 104 verrières en 1994. Les vitraux de Pierre Soulages font aujourd'hui partie intégrante de l'architecture de l'abbatiale de Conques, de son histoire et de sa mémoire collective.

Si les visiteurs du monde entier se pressent à Conques, c'est pour découvrir dans un même élan l'architecture de l'édifice, son trésor et ses vitraux, au service de cette lumière vivante « en quelque sorte transmutée », une lumière « en accord avec la fonction de cette architecture, avec l'émotion qu'on y éprouve, en accord avec l'harmonie de ce lieu de contemplation, de méditation et de prière ».

Langue(s) :
Accueil : Francais

Ouverture
  • : Ouverture du 01 janvier 2019 au 31 décembre 2019
 

Etab/Lieu/Structure
Abbatiale romane Sainte-Foy de Conques
12320 Conques-en-Rouergue